Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – David: Le Désert (2015) [FLAC 24 bit, 48 kHz]

Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey - David: Le Désert (2015) [FLAC 24 bit, 48 kHz] Download

Artist: Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey
Album: David: Le Désert
Genre: Classical
Release Date: 2015
Audio Format:: FLAC (tracks) 24 bit, 48 kHz
Duration: 01:34:09
Total Tracks: 22
Total Size: 938 MB

Tracklist:

1-01. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Première partie: L’entrée au désert (08:30)
1-02. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Première partie: Marche de la caravane (04:24)
1-03. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Première partie: La tempête au désert (03:46)
1-04. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: Hymne à la nuit (06:57)
1-05. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: Fantaisie arabe – Danse des almé (03:41)
1-06. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: La liberté au désert (01:38)
1-07. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: La rêverie du soir (03:31)
1-08. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Le lever du soleil (02:39)
1-09. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Chant du muezzin (02:39)
1-10. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Le départ de la caravane (02:53)
1-11. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Chant du désert (04:17)
2-01. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Première partie: L’entrée au désert II (09:40)
2-02. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Première partie: Marche de la caravane II (04:39)
2-03. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Première partie: La tempête au désert II (04:18)
2-04. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: Hymne à la nuit II (07:14)
2-05. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: Fantaisie arabe – Danse des almé II (03:41)
2-06. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: La liberté au désert II (01:38)
2-07. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Deuxième partie: La rêverie du soir II (03:31)
2-08. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Le lever du soleil II (02:55)
2-09. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Chant du muezzin II (02:39)
2-10. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Le départ de la caravane II (03:47)
2-11. Accentus, Orchestre de chambre de Paris, Laurence Equilbey – Le Désert, Troisième partie: Chant du désert II (05:05)

Download:

Il est grand temps que le chef-d’œuvre de Félicien David intègre enfin le répertoire des orchestres français ; certes, l’ouvrage est assez inclassable puisque ni symphonie, ni oratorio, ni mélodame, il emprunte un peu à tous les genres. David considérait Le Désert comme une « ode-symphonie », néologisme qui lui permettait de faire un peu ce qu’il voulait. L’album propose deux versions : l’une avec le narrateur, ce qui en fait un mélodrame, l’autre sans narrateur, ce qui en fait une sorte de symphonie lyrique. Composé en 1844, Le Désert ne manque pas de montrer certains points communs musicaux avec Harold en Italie (1834) mais aussi avec L’Enfance du Christ écrit bien plus tard, en 1854 : pollinisation croisée ? David, qui a passé de longues années en Algérie et en Afrique vers 1832-33, est revenu avec le cerveau rempli à raz bord de tournures orientalisantes, et Le Désert lancera cette nouvelle mode musicale exotique, et nombre de ses œuvres auront pour sujet toutes sortes de contrées lointaines -–dont la musique endémique n’était pas assez connue pour que le public pût réellement en goûter l’authenticité ou pas. Mais chaque morceau caractéristique – le chant du muezzin, la fantaisie arabe, la marche de la caravane, l’hymne à la nuit… – est un petit bijou de caractère. Dès sa création, Le Désert plaça David au firmament des compositeurs de son temps ; et s’il n’est pas un génie du niveau d’un Berlioz (la postérité s’est d’ailleurs chargée de placer chacun sur l’échelle), il mérite mille fois d’être enfin remis à la place d’honneur qui lui est due.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

© 2024 hi-res.me - WordPress Theme by WPEnjoy
%d bloggers like this: